The Break, le programme d'attraction de l'entrepreneuriat féminin en Espagne
Photo by EOI

The Break : un programme d’attraction pour les entrepreneures et l’internationalisation en Espagne

« The Break Women Entrepreneurship and Internationalisation in Spain » est un programme d’attraction de l’entrepreneuriat féminin. Il s’insère dans le Plan de récupération, transformation et résilience que le ministère de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme espagnol a évoqué le 20 décembre dernier.

Financé par les fonds européens Next Generation-EU, « The Break Women Entrepreneurship and Internationalisation in Spain » est piloté par l’École de l’organisation industrielle (EOI), la première école de commerce d’Espagne. Elle dispose d’un budget de 10 millions d’euros.

The Break : la solution au développement de l’entrepreneuriat féminin ?

Eva Curto est directrice du programme The Break. Elle est aussi, responsable de programmes internationaux pour l’Innovation, les entrepreneurs et les PME au sein de l’EOI. Pour elle, «The Break Women Entrepreneurship and Internationalisation in Spain » vise « deux objectifs simultanés ». Tout d’abord «l’attraction de talents féminins en Espagne, pour que les entrepreneures de l’UE considèrent notre pays comme un nouveau marché où se positionner».

Ensuite, ces entrepreneures pourront contribuer «par leurs idées, leur expérience et leur connaissance de certains secteurs, à la résolution de défis que poseront les communautés locales espagnoles».

Eva Curto ajoute que «les entrepreneuses, après une phase de mentorat préalable en ligne, viendront en Espagne pendant plusieurs semaines. Elles se répartiront en petits groupes sur tout le territoire national».

Des communautés au sein desquelles, «elles continueront à être encadrés, à connaître le marché espagnol, à essayer d’établir des relations commerciales, et à visiter les entreprises de leur secteur».

833 entreprenantes recherchées

Dans le cadre du « Programme d’attraction de l’entrepreneuriat féminin », le ministère de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme espagnol cible 833 entreprenantes. Eva Curto explique que le «nombre d’entrepreneures a été fixé sur la base des coûts estimés du programme. Mais aussi sur l’objectif d’en attirer environ 50 par Communauté autonome».

Elle rappelle que « The Break Women Entrepreneurship and Internationalisation in Spain » est aussi accolé à la « Stratégie Espagne Nation Entrepreneuriale ». Une stratégie dont l’ambition demeure multiple. Eva Curto insiste notamment, sur la volonté de transformer l’Espagne d’ici 2030. Elle souhaite que le pays devienne «un phare pour les entrepreneurs du monde entier et un foyer d’investissement».

Un pays qui doit aussi, devenir«un lieu où existe une égalité réelle entre les hommes et les femmes. Un pays où davantage de possibilités sont offertes en milieu rural».

En visant le Vieux Continent, « The Break Women Entrepreneurship and Internationalisation in Spain » rase large et voit grand. Une autre façon d’affirmer qu’en matière d’emploi des femmes, «quand on veut, on peut », même en période de crise sanitaire.

Recevez nos nouveaux articles directement dans votre boîte mail.

Laisser un commentaire