Andalousie, terre d'entrepreneurs
Photo by Hërr Raouf, Pixels, CC0

Andalousie, terre d’entrepreneures

L’Andalousie apparaît de plus en plus comme une terre d’entrepreneures si l’on en juge par le nombre d’initiatives menées dans ce sens, depuis plusieurs mois.

Un constat qui porte aussi, le sceau d’une communauté autonome souvent montrée du doigt en matière d’emploi. Mais qui, aujourd’hui, fait figure d’exemple à ce sujet.

Plusieurs initiatives en faveur des entrepreneures d’Andalousie

En 2021, au moins trois initiatives fortes ont en effet confirmé le fort intérêt de l’Andalousie pour ses entrepreneures.

Il y eut d’abord le programme Reinicia, à travers l’organisme Andalucía Emprende. Un programme promu par le ministère de l’Emploi, de la Formation et du Travail Indépendant d’Andalousie. Une action nommée parmi les cinq meilleures initiatives au monde, au Prix du sommet mondial sur la société de l’information (SMSI). Son but ? « Aider les entrepreneurs et les indépendants à réorienter leurs modèles économiques, pour faire face à la crise provoquée par la pandémie de coronavirus ».

Il y eut ensuite, la National Final Entrepreneurship World Cup. Considérée comme « la plus grande compétition et accélération au monde pour les entrepreneurs », le 29 juillet à Malaga.

Enfin, en octobre 2021, le Conseil d’Andalousie accompagné d’Andalucía Emprende et d’une autre structure dénommée Fundación Pública Andaluza, éditait un document sur les femmes entrepreneures du numérique.

Une étude sur les startups dirigées par des femmes

Cette étude rappelait qu’en Andalousie « 14,43 % seulement des femmes chefs d’entreprise sont actives dans les secteurs des TIC ».

Voilà pourquoi, précisait encore l’enquête, « depuis 2020, des travaux de prospective ont été menés avec les avis de 7000 entrepreneuses et cheffes d’entreprises, et 12000 femmes ont été mobilisées ».  Après avoir participé « à près d’une centaine d’initiatives numériques organisées avec la collaboration de personnes expertes dans différents domaines, tendances et clés pour leurs entreprises ».

L’étude précise que « cet engagement auprès des femmes entrepreneurs a conduit à la mise en place d’initiatives axées sur les femmes ». Un exemple ? RedConEllas, « une équipe spécialisée dans la formation, le mentorat et les conseils pour permettre aux femmes de relever les défis du développement d’un projet entrepreneurial ». Depuis le lancement de ce réseau en 2020, le pourcentage de projets dirigés par des femmes est de 47 % du total des projets soutenus par l’Andalousie Emprende.

D’autres initiatives proposées les années précédentes

Des actions en faveur des entrepreneures en Andalousie qui représentent une suite logique à ce qui avait été amorcé, il y a quelques années.

Comme le précise le Conseil d’Andalousie (Junta de Andalucía), des rencontres intitulées Encuentra, forum des entrepreneures andalouses, avaient notamment été organisées. D’autres, également ponctuelles, et « dans une perspective de genre » avaient été nommées Synergies. Des rendez-vous initiés déjà par Andalucía Emprende et la Fundación Pública Andaluza, ainsi que par l’Institut andalou de la Femme.

Le 19 novembre dernier, le Forum méditerranéen des entrepreneures avait eu pour objectif de booster les sociétés et les startups dirigées par des femmes. L’Andalousie, à travers ses nombreux organismes et ses différentes initiatives, montre qu’elle demeure une communauté autonome très impliquée. Et dont les résultats semblent probants. Andalousie, terre d’entrepreneures ? Assurément !

Laisser un commentaire