entrepreneures stressée par le syndrome de l'expert
Photo© energepic.com, Pexels, CC0

4 remèdes magiques contre le syndrome de l’expert

Irritée à l’idée de devoir répondre à des questions que vous jugez évidentes ? Agacée par votre business qui stagne ? Frustrée de perdre de l’audience ? Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, c’est que vous êtes peut-être en plein syndrome de l’expert. On en parle ?

Le syndrome de l’expert est un des syndromes de l’entrepreneuriat les moins connus. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’il ne cause pas de dégâts. Bien au contraire ! En plus de vous faire perdre inconsciemment de l’audience, il vous fait perdre des clients. Quitte même à mettre en péril votre business si vous n’y prêtez pas attention.

Rassurez-vous, celui-ci touche toutes les entrepreneures et à tous les stades d’avancement de la création d’entreprise. Que vous soyez donc en démarrage d’activité ou en plein développement, celui-ci sera présent à toutes les étapes d’avancement de votre projet. À quoi reconnaît-on le syndrome de l’expert ?

5 symptômes à ne pas louper

Comme pour le syndrome de l’imposteur ou celui de l’objet brillant, le syndrome de l’expert à lui aussi, plusieurs symptômes qu’il est important d’identifier. À ce jour, les experts en ont relevé 5 :

  • la baisse d’intérêt des audiences et de la cible pour les contenus ;
  • la baisse d’engagement ;
  • des pitchs inintéressants qui ne permettent pas de faire suivre l’interlocuteur vers vos idées ;
  • la frustration à l’idée d’expliquer des choses « évidentes » ;
  • un business stagnant.

Point ne sert de courir donc, il suffit de connaître les signes pour se rendre compte que vous avancez vers un syndrome de l’expert. Également appelé « aveuglement de l’expert » par les neuroscientifiques.

Ce syndrome de l’expert part donc, d’un constat simple : être entrepreneure signifie être experte. Une expertise qui pousse les entrepreneures à se dire que leurs connaissances sont également les connaissances de tout le monde. En somme, que ce dont vous parlez est une évidence pour chacun. Il vous permet de construire des normes et des cadres de référence, que vous pensez être les mêmes pour tout le monde. Or cela est faux ! Et malheureusement pour vous, vous agissez et communiquez en conséquence de ces normes… C’est alors ce qui provoque ce fameux décalage entre vous et vos clients.

Un décalage qui n’est pas anodin, puisque si personne ne vous comprend et ne se reconnaît dans votre discours, d’aucun ne passera à l’acte d’achat. Là est donc toute la dangerosité du syndrome de l’expert. Mais peut-on s’en sortir ?

4 solutions pour sortir du syndrome de l’expert

Vous l’avez compris, il est important de repérer les symptômes du syndrome de l’expert. Pour vous, comme pour votre business. Rassurez-vous, il existe pour cela des solutions, simple à appliquer :

  • retravailler sa ligne éditoriale. Réadapter son contenu et sa communication à son client cible est une chose essentielle dans le business. Avec le syndrome de l’expert, vous aurez plutôt tendance à créer des contenus pour vous et non pas pour lui. Attention donc !
  • faire un point sur son client idéal. Il est important de garder en tête son client idéal. L’entreprise est amenée à évoluer, votre client cible aussi. Il est important de bien avoir en tête les problématiques de ses clients et leurs besoins ;
  • adapter son langage. N’oubliez pas la force de la vulgarisation. Si vos contenus ou votre argumentaire ne sont pas compréhensibles pour vos interlocuteurs, il ne vous suivra pas comme experte ;
  • agir en pleine conscience. Prenez vos décisions à la suite d’une bonne réflexion.

Vous l’aurez compris, être sous l’emprise du syndrome de l’expert n’arrive pas qu’à quelques entrepreneures. Au contraire ! Cela arrive à toutes les entrepreneures mais à juste titre, reconnaître les symptômes du syndrome avant l’échec est une bonne chose.

Tu veux en savoir plus ?
Discute avec notre thérapeute

Laisser un commentaire