sante mentale des entrepreneures
Photo by Monstera on Pexels.com

Santé mentale, 61,2% des entrepreneures en souffrent

Tous les 10 octobre est célébrée la Journée mondiale de la santé mentale. Une date qui, avant la crise sanitaire, n’apparaissait pas forcément sur l’agenda des entrepreneures.

Aujourd’hui les entrepreneures, comme le reste de la population, ont appris à vivre avec la crise sanitaire, en s’adaptant à de nouvelles contraintes (port du masque, gestes barrières…). Rappelons que, selon le site internet autonomos y emprendedor, « 61,2% des autonomos et des entrepreneur(e)s souffrent de stress après avoir ouvert leur entreprise ».

La plateforme précise que « la principale raison est le manque de revenus ». Vient ensuite le fait de « ne pas avoir assez de temps pour concilier leur vie personnelle avec leurs tâches professionnelles ». Une angoisse forcément décuplée en temps de crise.

La force de 4 entrepreneures en temps de crise

C’est l’exemple donné par quatre entrepreneures espagnoles, un an après avoir créé leur start-up. Interrogées par le site d’informations Business Insider, ces entrepreneures indiquent, en effet, avoir effectué des changements professionnels et organisationnels pour prendre soin de leur santé mentale.

Inma Quintanilla, directrice des ventes et partenaire de Newe, révèle que son entreprise a « facilité la flexibilité des horaires ». De son côté, Beatriz Rivera, fondatrice et directrice créative de Bluyins, insiste sur le fait qu’elle est « restée plus forte que jamais ». Notamment après le lancement de sa marque, alors qu’elle aurait pu manquer de motivation.

Nadine Kobayter et son collègue Osama Baz, co-fondateurs de Play Go Round, avouent que le fait d’avoir « un but au-delà du commercial » leur a permis de « voir le bon côté des choses chaque jour ». Quant à Nerea Mendinueta, PDG et fondatrice de The Good Goal, elle a pu gérer l’anxiété « grâce à la flexibilité, l’empathie, le soutien et l’admiration que nous avons les uns pour les autres ».

1 personne sur 4 souffre d’un problème de santé mentale

Des mots forts mais raisonnés, la santé mentale peut impacter tous types de populations. D’ailleurs, le mouvement associatif Santé mentale Espagne l’a rappelé dans son visuel de sa dernière campagne « La santé mentale, un droit nécessaire. Demain ça peut être toi. »

Santé mentale Espagne souligne même que, « selon l’OMS, 1 personne sur 4 a eu ou aura un problème de santé mentale tout au long de sa vie ». Selon lui, « il est donc nécessaire de travailler sur la prévention pour le bien-être de tous ».

Le 13 septembre dernier, la ministre espagnole de la Santé était présente lors du Symposium de l’Observatoire de la santé dénommé « Les leçons du COVID-19 ». Carolina Darias a donc profité de cette rencontre pour mettre à jour la stratégie de prévention de la santé mentale.  

Comme l’indique le site redacción médica, ce plan qui couvre la période 2021-2026 propose dix axes. Parmi ces dix points figurent notamment, la volonté de « réaliser des Plans d’actions individualisés (…) ou de promouvoir des interventions psychothérapeutiques individuelles, familiales, et de groupe ».

Une actualisation nécessaire à toutes les entrepreneures, afin de développer rapidement de nouvelles habitudes. Pour leur santé mentale mais aussi, pour anticiper toute autre crise qui pourrait survenir…

Laisser un commentaire