Salarée et autonomo
Photo© Pixabay, CC0

Être salariée et en autónomo

Être autónomo, tout en étant salariée est légal en Espagne. Comme le précise la société Marben Abogados, cette situation est appelée « régime multi-activités ». Une condition préalable est exigée : être inscrit au RETA (régime spécial des travailleurs indépendants).

Autre point, et non des moindres, évoqué par le site internet Asepyme : « S’assurer qu’il n’y aucun type de clause d’exclusivité à laquelle vous devez renoncer. » Parce que « l’exercice d’un travail indépendant, sans en informer l’entreprise, est un des principaux motifs de licenciement ».

Salariée et autónomo vaut une baisse des cotisations

Ainsi, en cumulant le statut de salarié et celui d’autónomo, le travailleur pourra bénéficier de baisse de cotisations. Comme l’explique Ayudatpymes, un autre site internet dédié aux entrepreneurs, les travailleurs « paient déjà pour l’activité en tant qu’employé ». Ceux « exerçant plusieurs activités doivent (donc) s’acquitter d’une redevance pour le RETA inférieure à ce qu’ils auraient à payer s’il s’agissait de leur seule activité ».

Toujours selon Ayudatpymes, « toute personne qui travaille simultanément en tant que salarié et indépendant et cotise 12 739,08 ou plus à la Sécurité sociale a droit au remboursement de 50 % des cotisations inscrites au régime spécial ». 

Double impôt mais double retraite

Toutefois, avoir un double statut ne signifie pas : ne payer qu’un seul impôt. Marben Abogados insiste sur le fait qu’il faut, en effet « taxer les revenus d’indépendant d’une part et les revenus de salarié d’autre part ».

Dans le détail, l’employée sera redevable de l’impôt sur les revenus des personnes physiques (IRPF) et de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA). De son côté, l’employée paiera uniquement l’IRPF pour les revenus du travail.

L’aspect positif du double statut est plutôt lié à la retraite. Ayudatpymes et d’autres sites spécialisés le martèlent : il est possible de combiner la pension d’indépendant avec une activité salariée.

Il sera ainsi possible de « percevoir 50% de la pension après avoir été indépendant et continuer à travailler pour une entreprise ». Mais, pour cela, « le retraité actif devra avoir atteint l’âge de la retraite, que celle-ci ne soit ni anticipée ni partielle ». A contrario, si la personne n’est plus salariée, elle recevra « 100% de la pension qui (lui) correspond ».

Cumuler les fonctions de salariée et de autónoma a beau être légal en Espagne, il faut quand même prendre en compte tous les paramètres. Et ces derniers, bien avant l’adoption des deux statuts.

Tu veux discuter de ce double statut avec nos experts ?

Recevez nos nouveaux articles directement dans votre boîte e-mail

Laisser un commentaire