Savoir dire non, un art pour les entrepreneures
Photo© Pixabay, CC0

4 étapes simples pour savoir dire non

On le sait, dire non à un client n’est jamais une chose aisée pour une entrepreneure. Et pourtant, cela vous ferait tellement gagner en productivité. Mais comment dire non quand on a peur du regard de l’autre ? Comment dire non, quand on a peur de décevoir et de perdre un client ? Voici 4 étapes pour vous aider à savoir à dire non, tout simplement.

Savoir dire non est un des exercices les plus compliqués pour une entrepreneure. Et malheureusement, c’est ce qui vous fera gagner en productivité. Jouer du non est alors un bon moyen de vous libérer des tâches chronophages, qui vampirisent votre temps, votre énergie et votre concentration. Alors pourquoi avoir du mal à le dire ?

Dire non, un besoin social ?

Eh bien, oui ! Savoir dire non relèverait d’un comportement avant tout social, selon des professeurs du comportement organisationnel : celui de vouloir à tout prix, rester connectées aux autres et ne pas créer de frustration… De peur d’être mal vue, bien sûr !

Dire non impliquerait donc une dimension émotionnelle, elle-même vectrice de votre propre productivité. Vous comprenez mieux ce qu’il vous arrive ? N’ayez crainte, nous avons des solutions.

4 étapes pour savoir dire non !

Vous l’avez compris, il n’est pas simple de savoir dire non. C’est d’ailleurs votre peur de blesser ou de heurter votre interlocuteur qui vous conduit à accepter des tâches supplémentaires. Cela relève aussi, d’un manque de confiance en vous.

Toutefois, savoir dire non est quelque chose d’essentiel lorsque l’on entreprend. N’ayez donc pas peur de fixer vos limites tout en cultivant la relation de confiance que vous avez établie avec votre client. Voici quelques étapes pour vous y aider :

  • prenez conscience de votre temps. Vos journées ne font que 24h. À vous donc, d’utiliser ce temps de la meilleure façon qu’il soit. En priorisant, par exemple, vos tâches et vos projets les plus importants. Cela sous-entend, bien entendu, de dire oui à la qualité ;
  • déterminez vos priorités. Les connaître vous permettra de filtrer plus efficacement et plus simplement toutes les demandes de clients entrantes.
  • dire non en toute transparence. Savoir dire non ne doit pas créer de la distance avec votre interlocuteur. Pour réduire ce malaise, expliquez les raisons de votre refus. Dire non, c’est savoir être franche envers vous-même comme envers votre client. La demande n’est pas réalisable ou ne peut être satisfaite ? Dire non entretient une relation de qualité avec votre client. Vous découvrirez, contrairement à ce que vous pensez, que ce sont des choses bien acceptées.
  • proposez une alternative. Si vous vous retrouvez à devoir dire non, ne fermez pas la porte à votre client pour autant. Proposez des alternatives : une consœur si la demande de votre client est urgente ; un report d’échéance de la date de production. Proposer une alternative à un non est un excellent moyen de le rendre empathique. Pensez-y !

Dire non n’est donc plus un tabou ! Acceptez le fait que vous pouvez être overbookées ou indisponibles. Cela vous facilitera la vie et vous déchargera de tâches. Savoir dire non est tout un art, mais un art accessible.

Laisser un commentaire