congé paternité en Espagne
Photo© Pixabay, CC0

Congé paternité en Espagne : une aubaine pour les entrepreneures

Depuis le 1er juillet, le congé paternité en France est passé de 14 à 28 jours. De son côté, l’Espagne l’avait allongé de 12 à 16 semaines dès le 1er janvier 2021, avec la totalité du salaire prise en compte pour les deux conjoints ou époux. Le 1er avril 2019, le pays avait déjà décidé de prolonger ledit congé de cinq à huit semaines. Une aubaine pour les entrepreneures ?

Pour les cheffes d’entreprises ou indépendantes expatriées de l’autre côté des Pyrénées et pour leurs collègues espagnoles, 2021 constitue donc une nouvelle avancée pour leurs droits. De citoyennes tout d’abord, mais aussi en tant qu’actives sur le marché du travail. Surtout, après une période de crise.

Congé paternité : l’Espagne loin devant la France

En matière de congé paternité, l’Espagne apparaît en tout cas largement en avance sur la France. Le site Statista la classe en effet, en quatrième position des pays de l’Union Européenne, alors que la France ne pointe qu’au septième rang. Un classement basé sur le nombre de semaines de congé paternité indemnisées en 2021.

Repos obligatoire pour la mère et le père, égalité de droits enfin visible pour l’apparition ou la nouvelle arrivée d’un enfant : la situation évolue dans le bon sens. Y compris lorsqu’il s’agit d’une adoption.

Un congé qui bénéficie aussi aux indépendantes

Elle l’est encore plus, en cas de naissance multiple ou d’un enfant handicapé, comme l’indique Radiotelevisión española dans un article consacré à la thématique. RTVE précise également « que la subvention pour les travailleurs indépendants est également reconnue ». À une seule condition toutefois : « Qu’ils soient affiliés à la Sécurité sociale et justifient des périodes minimales de cotisation requises ».

Pour Pauline Leroyer, secrétaire générale de l’association Mujeres Avenir, l’accroissement du congé paternité est « une mesure qui aide beaucoup les femmes dans leur retour au travail ». Avant de préciser : « Ce n’est pas qu’une cause de femmes parce que les hommes ont aussi beaucoup à gagner ».

C’est sans doute pour cela, que la décision du congé paternité entérinée le 1er juillet 2021 en France et 1er janvier 2021 en Espagne apparaissent primordiales. Notamment pour l’avancée de l’entrepreneuriat féminin.

Laisser un commentaire