Les femmes à la tête des musées espagnols
Photo© PENTAX Image

Musées espagnols : portraits de femmes dirigeantes

Le 26 mai dernier, Laurence des Cars devenait la première femme à diriger le Musée du Louvre. En Espagne aussi, les conservatrices sont entrées par la grande porte. Même si elles restent encore peu nombreuses à la tête des musées espagnols.

Selon l’annuaire des musées et des collections en Espagne, il existerait plus de 1500 musées et collections de musées dans le pays. Au sein de ces structures, quelques postes de direction sont occupés par des femmes. Parmi celles-ci, deux noms se détachent : Marina Chinchilla Gomez et María del Carmen Pérez Díe.

La première obtient le poste de directrice du Musée national d’archéologie en 1999. Elle devient ensuite directrice Générale Adjointe des Musées d’Etat de la Direction Générale des Beaux-Arts et des Biens Culturels du Ministère de la Culture. Elle exerce aujourd’hui tant que coordinatrice générale de l’administration du Musée National du Prado. 

María del Carmen Pérez Díe est cheffe du Département des Antiquités égyptiennes et proche-orientales au Musée National d’Archéologie. Égyptologue reconnue, sa carrière s’étale sur quatre décennies et rend compte de son labeur.

Madrid, en lettres capitales pour la femme

Si ces deux entités sont situées à Madrid, ce n’est bien sûr pas un hasard, la capitale espagnole restant une ville d’art et de culture. Encore plus pour des personnes qu’on pourrait considérer comme des artispreneures, les conservatrices étant parfois aussi des artistes. Une métropole qui donne la part belle aux femmes haut placées dans les directions muséales. Comme le démontrent notamment Carolina Miguel Arroyo pour le Musée du Romantisme, et Sofia Rodriguez pour le Musée National des Arts Décoratifs. Sans oublier Encarnación Hidalgo (Musée de l’Amérique) et Lurdes Vaquero (Musée Cerralbo).

Des conservatrices aussi dans les musées espagnols en régions

Mais d’autres cités ibériques regorgent de talents féminins à la tête d’institution dédiées à l’art. Par exemple, Figueras, la ville de Salvador Dalí et de…Montse Aguer, en charge depuis fin 2015 des musées dédiés au célèbre peintre.

Il y a aussi Nuria Enguita, nommée en octobre dernier à la tête de l’Institut valencien d’art moderne. Trinidad Nogales Basarrate, conservatrice du Musée national d’art romain de Mérida. Enfin, María Bolaños, directrice du Musée national de la sculpture de Valladolid.

Des expositions sur des artistes féminines 

Les mentalités évoluent lentement mais sûrement. Y compris lorsqu’il s’agit de mettre en avant le talent artistique des femmes. Comme ce fut le cas pour la photographe Alicia Martín au Musée du Romantisme en 2020. Ou lorsqu’une pandémie donne matière à réflexion, notamment au sein de la direction du Musée du Prado.

En 2019 déjà, le Museum Week avait consacré sa sixième édition au thème « Femmes dans la culture ». Le monde de l’art venait ainsi rappeler d’autres initiatives plus franco-françaises dans d’autres domaines. Des signes positifs pour la place de la femme dans les musées qui en appellent d’autres.

Saisissez votre adresse e-mail et recevez les nouveaux articles du webzine, au rythme que vous désirez.

Laisser un commentaire