Hausse des cotisations pour les independantes en Espagne
Photo© Pixabay, CC0

Hausse des cotisations pour les indépendantes

Les budgets de 2021 incluent une hausse des cotisations des indépendantes à la Sécurité sociale. Validées fin 2020, ces répercussions seront visibles dès juin.

Pour les expatriées, ces annonces apparaissent comme une douche froide de plus, alors que la crise sanitaire se prolonge. Compte tenu des répercussions dues au coronavirus, le gouvernement avait pourtant décidé de les geler jusqu’au 31 mai.

Les hausses des cotisations dans le détail

Pour les cheffes d’entreprise, les cotisations s’élèvent désormais à 30,6% contre 30,3% auparavant. Un changement qui s’applique pour les imprévus et les licenciements professionnels.

Pour la cotisation la plus haute, la base atteint 4070,10 euros contre 944,40 euros, pour la base la plus basse. Soit 1245 euros par mois pour la première et 289 euros mensuels pour la deuxième.

Des cotisations selon le profil du cotisant

En Espagne, la part de cotisation dépend aussi de l’âge du travailleur indépendant. Elle est également liée aux personnes employées : plus elles sont nombreuses, plus la cotisation sera importante.

Enfin, une réduction est possible pour les personnes indépendantes pour la première fois ou qui retrouvent ce statut après deux ans de chômage. Pour les femmes, cette baisse est même possible si elles ont arrêté de travailler pour devenir mères.  

Ces changements de cotisations pour les indépendants incitent donc à une adaptation constante. Cela tombe bien : s’adapter, c’est aussi le maître-mot des expatriées !

Laisser un commentaire