Etre expatpreneure et mampreneure à l'étranger n'est jamais facile
Photo© Pixabay, CC0

Comment trouver son équilibre professionnel et personnel à l’étranger ?

Femme, épouse, mère et maintenant expatriée ! Que de rôles pour une seule et même personne. Et pourtant, force est de constater que ce sont encore aujourd’hui les femmes qui endossent ces différentes casquettes, en laissant de côté leur carrière professionnelle. Mais quid de l’envie de ne pas être mère au foyer ? Comment s’épanouir et trouver son équilibre professionnel et personnel en tant qu’expat’ ?

Avec les dilemmes des générations, les femmes peinent à jongler entre leurs différents rôles. Une difficulté accentuée lorsque ces femmes sont expatriées et que les dilemmes sociaux sont aussi dépendants des dilemmes culturels du pays d’accueil. L’expatriation complique donc encore la donne ! Les repères changent et avec eux, l’organisation de tous ces rôles.

Pour trouver votre équilibre, réajustez-vous

En tant qu’expatriées, ne passez-vous pas votre temps (consciemment ou inconsciemment) à essayer de trouver votre place ? Comme toutes les entrepreneures, la vie entrepreneuriale est faite d’ajustements. Pire encore lorsque ce rôle de chef d’entreprise est cumulé à celui de maman, d’épouse et en plus, d’expatriée. Pour être au top sur tous les fronts, il convient donc de se réajuster pour trouver un équilibre.

Mais rien n’est facile lorsque l’on est « expat-preneures » et/ou « mumpreneures » ! Entre les injonctions culturelles et éducatives, beaucoup d’entre vous se sentent démunies et dépassées. Beaucoup subissent le regard des autres et tentent de rentrer dans les cases de l’expatriation, ne serait-ce que pour se sentir reconnues, respectées et acceptées. Certaines même, sont en plein syndrome de la « Wonder woman ».

Trouvez votre harmonie

Et toutes ces injonctions ne font que vous miner le moral ! Pire encore, elles s’accumulent au regard des autres. Vous savez ? Ces regards lourds de sens et de jugements qui vous font ressentir de la culpabilité dès que vous souhaitez faire passer vos envies de femmes, avant votre famille… .

Or, vous avez le droit de penser un peu à vous et de réaliser une carrière professionnelle, même à l’étranger. Quoique vous décidiez d’entreprendre, votre équilibre de vie ne regarde que vous. D’ailleurs, vous savez quoi ? Vous êtes toutes différentes les unes des autres. Vous n’avez pas les mêmes ressources, ni les mêmes envies, les mêmes besoins, ni les mêmes contraintes que les autres femmes expatriées ! L’harmonie des unes, n’est pas l’harmonie des autres. Méditez là-dessus !

Mais surtout, ni voyez aucun égoïsme de votre part de vouloir créer votre entreprise. Après tout, c’est en cultivant votre singularité que vous trouverez votre équilibre.

Connaissez-vous vous-même !

En expatriation, plus que dans son pays d’origine, l’enjeu de l’entrepreneuriat se situe dans l’équilibre. Et pour cela, mieux vaut savoir jongler avec l’organisation, car les circonstances et les expériences de vie peuvent être multiples. L’expatriation peut vite tout dérégler. Et ce, à de nombreux égards. C’est d’ailleurs dans ces moments-là, que votre estime de vous et votre connaissance de vous-même sera précieuse.

Donnez-vous le droit et autorisez-vous à réévaluer votre situation ! Il n’y a pas de honte à ça. Les choix de vos priorités sont issus de votre capacité à sonder les situations dans lesquelles vous êtes. Qu’elles soient professionnelles ou personnelles ! Remettre les choses en perspective permet de mieux les vivre à l’instant présent. Cela peut même parfois, vous éviter des regrets. Ne vous laissez donc pas les injonctions vous détruire !

En tant que femmes expatriées, vous avez le droit de désirer une carrière professionnelle. Prenez le temps et autorisez-vous cette harmonie qui ne concerne que vous et votre famille. Trouvez votre équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie privée, même à l’étranger.

Laisser un commentaire