Marine Lubière, bloggeuse française en Espagne
Photo© lumeraphotography

Marine Lubière : « Être salariée et bloggeuse professionnelle est mon choix de vie ! »

Marine est salariée et bloggeuse professionnelle en Espagne. Amoureuse inconditionnelle du pays, c’est à travers son blog qu’elle expose ses bons plans et sa vie de française expatriée. Pour elle, l’entrepreneuriat est une bonne solution à son idéal de vie.

1- Marine, tu es française et expatriée à Madrid depuis 7 ans maintenant. Pourquoi l’Espagne ?

Effectivement, je suis en Espagne depuis 6,5 ans maintenant (sourire). À la base, je suis venue y faire mon Bachelor en Marketing digital mais, j’ai choisi l’Espagne parce ce que ce n’est clairement pas la même vie qu’en France. Déjà, il y a le soleil toute l’année (rires) ! Et puis aussi, parce que je me retrouve dans la culture et la mentalité du pays. Je partage beaucoup de leurs valeurs : la chaleur humaine, la tolérance, la gentillesse, le partage de culture… C’est en fait, un véritable coup de cœur pour ce pays (sourire) !

2- Aujourd’hui, tu es bloggeuse professionnelle en parallèle de ton travail. Pourquoi ce choix ?

Tout simplement pour garder ma stabilité financière. Travailler comme bloggeuse, en parallèle de son travail, ça permet aussi de concrétiser une passion. Je veux, pour le moment, que ça reste un plaisir. Même si ces derniers temps, j’ai beaucoup de projets en cours avec la Vida de Marine (rires) ! Mon temps libre est presque tout dédié à mon blog (rires) Mais pour autant, je ne compte pas passer à 100% dessus. Du moins, pas de suite. Ceci dit, j’ai créé ce blog il y a 4 ans maintenant. Par plaisir certes mais aussi, pour mettre en application mes connaissances en Marketing digital. Je ne pensais pas à l’époque que ce blog plairait !

3- C’est drôle que tu ne te mettes pas à 100% sur cette passion. Est-ce parce que c’est plus difficile de passer à l’action en Espagne qu’en France ?

Je ne cache pas que j’ai pensé à me mettre à 100% sur cette activité ! Il est vrai (sourire). Surtout pendant cette période de crise. Je me suis demandée si ce n’était pas le bon moment pour sauter le pas et passer d’employer à cheffe d’entreprise. Mais étant donné que je suis sur le crédo du lyfestyle, du tourisme etc… J’ai vite été rattrapée par la réalité de la Covid. Commencer son business de bloggeuse alors même que l’économie est au plus bas… C’est avant tout un risque ! Après, j’ai eu peur aussi de ne pas savoir gérer mon entreprise, de ne pas savoir comment faire. Ce qui ne m’empêche pas, pour autant, d’y (re)penser !

4- Que te permet de faire l’entrepreneuriat, avec ta vie de bloggeuse ?

Beaucoup de rencontres. Choses, peut-être, qui serait un peu différente si j’étais restée sur un chemin plus classique. C’est vraiment ce que je retire de mon expérience entrepreneuriale. J’ai aussi participé à des expériences uniques : des podcasts, des interviews… Des expériences de vie que je n’aurai pas eu la chance d’avoir sans mon blog (sourire).

5- Si tu avais un conseil à donner à des françaises expatriées, que leur dirais-tu ?

De ne pas hésiter à s’intégrer : à rencontrer et à aller vers l’autre. Il est clair qu’avec un projet entrepreneurial, il y a une ouverture possible vers de nombreux autres projets de vie. S’enfermer dans une bulle, ne rester qu’avec des français, pour moi, ça ne fonctionne pas. L’intégration a de belles surprises à offrir ! Et puis surtout, il faut avoir confiance en soi.

Saisissez votre adresse e-mail et recevez les nouveaux articles du webzine, au rythme que vous désirez.

Laisser un commentaire